Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
LE BLOG DE MARIE QUIVIVRE

L'ÉCRITURE, VIDÉO, PHOTOS,PENSÉE MORALE, CONSEIL, BLAGUES POLITIQUE ETC.

TOUT LE MONDE PARLE D’ÉCONOMIE À NOS JOURS

Publié le 26 Mars 2016 par Mariequivivre in Économie

Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.
Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.
Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.
Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.
Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.
Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.

Pourquoi on travail de nos jours, il n'y-a rien pour les pauvres. Les gens de la corruption, manipulation sur le champ du travail ont bien besoin de repos envoyer les en prison.

Comme tout le monde parle d’économie sur toute la ligne, on demande jusqu’à quand le système va se rétablir comme précédent. Le plafond jusqu’au sol, aimeraient vivre mieux avec une ère de changement.

Tout le monde plaigne de la misère tant d’autres en train de regarder en appuyant au bord d’une fenêtre pour vérifier qu’est ce qui se passe sur la terrasse. En riant avec les autres et qui disent pauvres pour ces gens là. Tandis que, La corruption était bel et bien établie sur économie nationale et internationale.(Sans frontière) Puis, la pauvreté de tous les petits continuent à appauvrir les vulnérables qui sont plus démunis au sol. C’était la plus belle place pour investir dans le plafond puis dans le sol.

L’économie dans le temps porte des fruits quand toute fonctionne en haut et en bas sur la Mer et même Sur les humains. En ce moment, rien ne peut pas garantie sur le marché ici ou ailleurs.Qui peut vivre sans argent ? Personne. Par conséquent, tous les petits mondes ont besoin de survivre comme les grands mondes qui sont dans les grands champs sans les vulnérables. La pauvreté est-elle existé pour les grands? Pour plusieurs qui sont dans leur camp, ce n’est pas une chose existante pour eux. Ils oublient ce genre de milieu de la pauvreté, les plus petits au monde qui sont cloués au sol de la misère.

Ça ne roule pas l’économie, manque les investigateurs sur le marché national et international des grands.S’ils ne sont pas navigués sur la Mer ni sur la route manque le vent, ou le Gaz pour faire déraper les Voitures, les Navires et même les Avions. Il faut bien clarifier pourquoi, les économies ne fonctionnent pas pour les pauvres. Mais, en regardant sur la route on se voit y-a tant d’autres qui roulent sans arrêt. (Pour les plus grands qui sont plus bien organiser sur le plan du marché avant que les bateaux se coulaient au font de la Mer.)

Les ouvriers des quatre coins sont en chômages, les hôpitaux des dix coins manquent leur pourcentage, les écoles pour tout le monde manquent de ci ou de ça, la garderie des enfants sont en colères, tous les grands bureaux et les petits, les petites entreprises et moyens sont en faillites puis, ceux qui sont déménagés et d’autres qui sont vendues. À cause d’un seul incident de la corruption depuis de temps et des temps, c’était existé qui continue à faire des vagues.La manipulation des occupants de tous les jours qui font parler, sans besoin d’en parler dans tous les petits coins sans tarder sur le plan d’économie. Personne n’est pas heureux sur tous les plans sociaux et économiques.

Est-ce que c’est une chose qui fait mal au pauvre que les grands, le gaspillage de nôtre économie ? Bien sûr,ce n’est pas chez les grands que la misère souffre, c’est plutôt chez les démunis au contraire, les plus vulnérables payent pour les autres. Qu’est ce qu’on peut faire pour diminuer ou pour arrêter la corruption et la manipulation ? Qui nous mettre dans la misère. Des dettes pour ceci ou cela, pour planifier notre voyages de vacances,notre nourriture, notre louer, nos vêtements, en gros notre dépense en générale. Nôtre économie, il n’y-a plus sur le marché pour la plupart du monde. Oui encore ça fait très mal et très mal jusqu’au os.Les seuls moyens d’arrêter la corruption, la manipulation c’est de faire respecter avec une loi et des amendes Les responsables devraient à la surveillance pour leurs attraper et leurs traduisent en justice.

Est-ce que tout le monde va se sentir mieux ou heureux ? Peut-être, peu de satisfaction pour l’économie qu’on connaissait dans le précédent et maintenant. On se croise les bras pour voir qu’est ce qui redeviendra à la normale dans les années qui viennent. Que toutes les personnes qui se perdraient la joie de vivre vont redevenir au moins joyeuse à leur tour.

Citation : L’argent est un bon serviteur et un bon mauvais maître. Qui vient de Larousse de Poche L’argent contribue au bonheur de celui qui sait l’employer et fait le malheur de celui qui se laisse Dominer par l’avance ou la capacité.

Tous les photos qui sont sur cette page sont tirées sur le site de google merci

Ce texte a créé, par Marie Quivivre fait le 20 mars 2016.

Déposé le samedi 26 mars 2016 sur le blog de www.mariequivivre.com

Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !
Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !

Les contribuables ont mal à supporter les abuts. Leurs économies sont tombés dans le fleuve. Hélas !

Commenter cet article